kiss actualité

Pour se comprendre parlons-nous !

Depuis quelques mois, j’observe avec intérêt mais aussi avec beaucoup d’étonnement les échanges musclés autour d’un sujet méconnu: «Le syndrome de Kiss». Qu’ils émanent de professionnels à l’égo sur-dimensionné ou de parents perdus qui courent l’Europe entière dans l’espoir incertain de trouver une solution aux difficultés de leur enfant, ces propos ne laissent pas indifférent et déclenchent en cascade les passions, la colère, l’enthousiasme, l’espoir, la curiosité, parfois l’indifférence, souvent des résistances voire l’obstruction.

Ces débats mettent en évidence les lacunes en termes d’information fiable et de communication sérieuse sur cette « pathologie » et donnent à voir l’ampleur de la méconnaissance du sujet par les professionnels. Souvent, les parents en savent plus sur le sujet que les professionnels !

Un sujet brûlant s’il en est, puisque ce syndrome concerne plus de 8% des naissances soit environ 60 à 70 000 cas par an.

Un véritable scandale de santé publique en perspective !

Dans cette cacophonie où ceux qui parlent fort occupent le terrain médiatique, une certaine confusion s’empare des esprits et conduit en conséquence à oublier l’intérêt d’enfants qui continuent à souffrir sous le regard impuissant et souvent désespéré des parents.

Pourtant des possibilités de soins efficaces existent et ces enfants peuvent être guéris.

J’ai souvent à l’esprit cette question: « Comment peut-on laisser ces enfants en souffrance sans rien entreprendre de sérieux ? » et de surcroît laisser les parents en difficulté ce qui se répercute sur leur état de santé (anxiété, insomnie, dépression, burn out…) alors qu’un protocole ostéopathique éprouvé existe.

Notre objectif est de faire circuler les informations concernant cette pathologie, de faire connaître l’efficacité de notre protocole de soins en 6 étapes, de répondre à toutes vos questions concernant notre pratique y compris les questions qui fâchent… et ainsi contribuer à « Guérir du syndrome de KISS ».

Le débat est ouvert ! Nous soutenons ici une ostéopathie professionnelle, responsable, pratique, indépendante, libre et collaborative loin de tout système de pensée unique et sectaire, au service des enfants et de leurs parents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *