Le traitement du syndrome de KISS comporte-t-il un risque?

Dès le premier contact la première objection des parents, concernant le traitement manuel du syndrome de KISS pose cette question de la normalisation de la charnière crânio-cervicale; c’est également la première inquiétude exprimée sur les réseaux sociaux.
Cette appréhension au prime abord légitime demande à être levée sans ambiguïté.

Il n’y a clairement aucun risque à cette ré-harmonisation lorsqu’elle est effectuée par un professionnel expérimenté.

En quoi consiste-t-elle exactement?

Il s ‘agit d’une correction du positionnement de la base du crâne par rapport à l’articulation des cervicales.
Ce traitement manuel de la lésion principale du syndrome de Kiss: c’est à dire le blocage de la jonction cranio-cervicale, ne présente aucun risque.

Ce geste thérapeutique de quelques millimètres supprime les tensions qui entretiennent le blocage et agit positivement sur tous les troubles associés au syndrome de KISS: le reflux, les vomissements, le hoquet, les troubles du sommeil ou digestifs, les cris et pleurs incessants et les difficultés posturales.

Cette normalisation lève les tensions et la compression sur le passage des nombreux nerfs crâniens qui passent à la base du crâne ainsi que sur l’artère vertébrale et ce, de façon durable.

Il redonne de la liberté et de la mobilité à l’enfant au niveau du cou et à l’ensemble de sa colonne vertébrale.
En l’absence de cette correction, les bébés resteront perturbés et inquièteront durablement leurs parents. Leur syndrome de Kiss ne peut être guéri sans cette libération.

En bref ce traitement est sans danger pour votre enfant et en tant que médecin, je ne l’effectuerai pas s’il y avait le moindre risque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *