syndrome kiss kidd

Le syndrome de Kiss / Kidd, qu’est-ce que c’est ?

Le syndrome de Kiss

Il touche les nouveau-nés.
KiSS est l’abréviation de : Kopfgelenk Induziert Symetrie Störungen qui peut se traduire par « Troubles de symétrie induits des vertèbres cervicales”

Les “KiSS Kinder” sont des enfants qui montrent des perturbations de la symétrie, induites par les articulations de la jonction crânio-cervicale. (Attitude en inclinaison et hyperextention fixée, un aplatissement d’un côté de la tête pouvant faire penser à une plagiocéphalie, l’ouverture d’un œil plus petite d’un côté, un œil plus enfoncé que l’autre, une mâchoire plus proéminente que l’autre, corps en inclinaison, en forme de C, en forme de virgule, tête penchée, hyper-extension de la tête…). Ce sont des enfants chez lesquels on peut retrouver des problèmes d’ordre nerveux et/ou digestif.

Entre autre, certains autres symptômes :
_ tête bloquée pour téter d’un côté (pouvant faire penser au torticolis du nouveau-né),
_ succion difficile,
_ l’enfant avale beaucoup d’air à la tétée,
_ suspicion de RGO,
_ rots et gaz importants,
_ difficulté de déglutition, bouche constamment ouverte, salivation excessive,
_ douleurs chez la maman lors de la tétée,
_ crevasses à un sein principalement chez la maman, mais parfois aussi aux deux seins,
_ fort réflexe nauséeux,
_ régurgitations et/ou vomissements,
_ coliques,
_ pleurs fréquents, bébé aux besoins intenses,
_ ou à l’inverse, bébé très “tranquille”,
_ endormissement difficile, réveils multiples, sommeil agité, peu de sommeil,
_ ou à l’inverse, bébé avec un grand besoin de dormir,
_ parfois une faible prise de poids,
_ introduction des solides tardive voire très tardive, le bambin et jeune enfant montrant peu d’intérêt aux solides ou bien seulement à certains.

Le syndrome de Kidd

Le syndrome KiDD est la conséquence du syndrome Kiss n’ayant pas été traité chez le nourrisson.

Kopfgelenk- induzierte- Dyspraxie / Dysgnosie = KiDD
(Dyspraxie/dysgnosie induites par les articulations de la jonction crânio-cervicale)

Dysgnosie = trouble de la perception
Dyspraxie = incapacité à exécuter des mouvements acquis malgrè la présence des facultés perceptrices et motrices : c’est à dire maladresse

Appelé aussi Kopfgelenk-induzierte-Dysfuntionen = KiD
(dysfonctionnement induit par les articulations crânio-cervicales)

Au travers de cette page, retrouvez la vie d’une famille kiss/kidd, tellement peu de temoignages sur le sujet, mais si precieux.

Les conséquences d’un syndrome Kiss non traité, donc d’un syndrome Kidd, peuvent être les suivantes:

_ maux de tête / migraine
_ défauts /troubles de posture
_ marche
_ posture
_ trébuchements / chutes
_ peu d’enthousiasme à faire du sport voire refus
_ difficultés de coordination et déficits moteurs
_ motricité globale : vélo, tenir en équilibre
_ motricité fine : écriture, dessin, bricolage, boutons
_ troubles de concentration et d’apprentissage à l’école
_ nervosité, agitation
_ hyperactivité / enfant rêveur : caractéristiques similaires au TDHA (trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité)
_ difficultés à s’intégrer socialement
_ retards dans l’apprentissage du langage
_ troubles émotionnels
_ frustration = susceptibilité = impatience = agressivité
_ difficultés en lecture et en écriture
_ troubles du sommeil

Il est fréquent qu’en raison de ces difficultés / déficits chez l’enfant / l´adolescent / l’adulte a recours à des stratégies pour s’esquiver :
_ refus
_ troubles du comportement

A l’age adulte, le syndrome Kidd peut se répercuter de façon suivante :

_ problèmes au niveau des vertèbres cervicales
_ mal de dos chronique
_ hernie discale
_ bruits d’oreille (tinnitus)
_ troubles de l’équilibre
_ troubles de la motricité
_ vertiges

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *